Fakear… alors, Je ne connaissais pas, j’avoue c’est la honte, mais c’est une vraie découverte pour moi. Je vous fais un copier coller (on va pas se mentir) de sa bio qui nous vient de son agence de prom’ : 

Guitariste touche à tout de formation, Fakear produit depuis 2010 une électro exotique derrière ses MPC. Il nous embarque dans son univers, sombre et poétique, à l’aide de samples venus du monde entier.

Adepte du Live sur machines, Fakear se livre sur scène dans des shows énergiques, qui font ressortir toute l’originalité du projet.
Après avoir fait ses armes lors des premières parties de Wax Tailor et de nombreuses scènes prestigieuses (Machine du Moulin Rouge, Trianon, Beauregard, Astropolis), cet artiste prolixe sort en juin 2013 son premier EP : Morning In Japan sur le label Nowadays Records dont le titre Eponyme fut playlisté tout l’été sur Radio Nova.

Fort de son succès Fakear revient avec un nouvel EP « Dark Lands » Tandis que « Morning in Japan » mettait à l’honneur un électro plutôt léger et rythmé, « Dark Lands » s’aventure dans des contrées plus introspectives, pour davantage nous immerger dans son univers. Le maître mot est toujours la contemplation, mais Fakear met l’accent sur l’émotion et l’on sent qu’il est en pleine possession de ses moyens. Un EP riche et varié, sous un ciel couvert. »

Fakear qui a une actualité très riche, il a fait la 1ère partie de Flume au Trianon la semaine dernière et on le retrouvera aux Transmusicales le 7 déc. 2013. (source : IWelcom.)